Peter Dandy
1er Ceinture noire la E.C.K.A de degré
(Association de Karate de contact de l'anglais)
Enfermer dans une boîte et formation thaïe de boxe

Commencer bien par moi ai commencé à m'exercer dans le karaté avec la E.C.K.A il y a environ treize ans ; J'ai trouvé leur système davantage convenu à moi, étant ils proviennent de Shotokan mais ont déplacé leur propre manière en termes d'enseignement et modèle.

La raison que j'ai pris le karaté n'était pas en raison de vouloir imiter Bruce Lee (bon pas seulement), mais un ami à moi a appelé Adam Satter m'a vraiment inspiré.

À l'école il était un peu un poltron et pas très confiant mais maintenant travaillant avec lui quelque quatre ans après que l'école il était un homme changé - capable faire des éruptions impressionnantes sur faire cuire des temporisateurs (dans une cuisine de prêt-à-manger), avec une telle commande et vitesse que je suis devenu si intéressé que je suis allé le lundi suivant à l'endroit qu'il a formé et s'est inscrit.

C'était lui - j'ai été accroché, s'exerçant au début une fois par semaine.

Après trois mois de formation j'ai écrit ma première concurrence à l'amusement de mon instructeur qui m'a indiqué l'attente d'étudiants normalement par année ou ainsi.

« Je suis allé, j'ai vu, je n'ai pas tellement conquis » mais j'ai gagné un trophée !

La formation est allée d'une fois par semaine deux fois, puis cinq fois une semaine, toujours essayant d'apprendre quelque chose de nouveau, agaçant la plupart des instructeurs jusqu'à ce qu'ils m'aient permis de m'exercer avec eux, même si ils étaient des catégories plus élevées.

Je m'ai trouvé ai toujours appris quelque chose de nouveau, ou une manière différente de faire une technique, écrivant plus de concours autour de l'Angleterre et même en Allemagne et en Hollande avec un certain succès, toute heure appréciant pas simplement le gain mais la connaissance et la réalité partagées d'appliquer des techniques.

Ce tout produit à Birmingham.

Je me suis déplacé à Oxford, semblant long et dur pour un art qui ne refléterait pas mon art, mais me prends dans une nouvelle direction et ouvre encore mon esprit à d'autres manières de l'étude sans me forcer à oublier ce que j'ai appris.

Dans ma recherche j'ai vu de divers arts et modèles, mais S.O.M.A est celui que je me suis senti tiré par à son mouvement et vitesse pour apprendre une technique simple qui peut être appliquée facilement et tellement efficacement !

Cette école m'a donné une nouvelle perspicacité dans des arts martiaux, beaucoup dont je n'avais pas considéré.

Ces pensée et vision de scolastique m'a donné un éventail bien de techniques et des vues et un vrai oeil-ouvreur dans les profondeurs des arts martiaux et maintenant je sens un praticien plus arrondi.

Une « classe » se compose de diverses ceintures noires de différentes disciplines martiales d'art et d'étudiants à différents niveaux ; tous se mélangeant dedans aux scénarios et aux techniques ont mené par le professeur et le fondateur de l'école du – martial SOMA d'arts.

Nous tous n'absorbons pas simplement une idée mais beaucoup de vues de donner une application réaliste de la façon dont ils peuvent être employés dans le réel si le besoin se fait sentir.

Juillet 2003

[Arrière]